• Ici gît les résultantes d'une masturbation de cervelle car on ne peu parler de cerveau.
    Ici gît le manque de reconnaissance, le manque d'affection qui lie tous les bloggueurs?
    Ici gît moi, mon reste d'égoisme et ceci par fuite, par pudeur, par crainte, par peur, par bêtise, par honte plutôt que d'en parlker à quelqu'un.
    Ici gît ce qu'il restait de moi.
    Ici gît la couverture d'un journal intime, d'une fuite de la réalité, cette nostalgie qui préserbe Ici moi dan sle passé fermé à l'humanité.
    Ici gît et n'est pas mort mon égo ayant disaparu au contact des humains.
    Seules resteront sur internet les marques, celles dont on ne peut parler, celles qui ne disaparaitront jamais, les vraies.
    Ne reste qu'un égo risible aux yeux de tous, parfois une honte devant tant de bêtise car trop fermé sur soi.
    Ici gît vous, les pseudos stars du blogg en mal de reconnaissance une fois de plus.
    Et sans rire de vous je vous dis bon vent, marchez droit, pensez aux autres plutôt qu'à vous même, ne cherchez pas des lecteurs, ne cherchez pas à devenir un écrivain incertain du web en manque de reconnaissance injustifiée.
    Et si vous voulez vous faire des amis soyez vous même en dehords d'un écran.
    Sur ce adieu petits pois et avant... marche...


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires